Chiado

À propos de nous

AMI: 123456789

Le quartier le plus connu de Lisbonne, là où la révolution de 1974 a débuté au largo do Carmo et où ironiquement tout le monde veut désormais acheter.
 
 
Rua Garrett et son fameux café Brasileira avec la très photographiée statue de Fernando Pessoa fait écho �� une grande partie de l’histoire de la ville que des auteurs comme Eça de Queirós n��ont cessé de narrer. Aux XIXe et début XXe s., la vie artistique et sociale de la capitale se concentrait ici. Des clubs élitistes tels que Turf, réservé aux hommes, ont gardé leur adresse dans le quartier pour ce qu'il représente d’exclusif.
 
 
 
Aujourd’hui, toutefois, l��ambiance y est l��gèrement différente, des enseignes tels que Zara, Benetton, H&M, Apple, Swarovsky  ou les meilleurs glaces du monde, Santini, ont ouvert leurs portes pour en faire un quartier commercial à visiter le week-end pour le plus grand nombre. Il est vrai qu’on y trouve des appartements de première classe , mais il est à noter que les ascenseurs sont rares et qu’il faut bien connaître le quartier pour savoir où y résider à plein temps. En effet le Bairro Alto voisin attire une affluence qui plaira à certains et pourra en ennuyer d’autres... À Vivre...
 
��
 
L’architecture est typique de Lisbonne, on pourra l’apprécier à Rua das Chagas, rua da Emenda, rua Ivens ou autour de places comme celle de S. Carlos et das Belas Artes aussi. 
 
Les appartements sont cependant chers, les chambres d’hôtes, les locations de courte durée s’arrachent auprès des touristes et en font pourtant de bons investissements. 
 
 
 
A long terme les prix pourront stagner vu Chiado être en train de connaître la plus haute inflation de la ville. De plus, d’autres quartiers également intéressants sont en plein développement et pourront rivaliser avec Chiado compte tenu du risque pour ce quartier d’une survalorisation conséquence de l’offre mince.
 

 

Le quartier le plus connu de Lisbonne, là où la révolution de 1974 a débuté au largo do Carmo et où ironiquement tout le monde veut désormais acheter.
 
 
Rua Garrett et son fameux café Brasileira avec la très photographiée statue de Fernando Pessoa fait écho �� une grande partie de l’histoire de la ville que des auteurs comme Eça de Queirós n��ont cessé de narrer. Aux XIXe et début XXe s., la vie artistique et sociale de la capitale se concentrait ici. Des clubs élitistes tels que Turf, réservé aux hommes, ont gardé leur adresse dans le quartier pour ce qu'il représente d’exclusif.
 
 
 
Aujourd’hui, toutefois, l��ambiance y est l��gèrement différente, des enseignes tels que Zara, Benetton, H&M, Apple, Swarovsky  ou les meilleurs glaces du monde, Santini, ont ouvert leurs portes pour en faire un quartier commercial à visiter le week-end pour le plus grand nombre. Il est vrai qu’on y trouve des appartements de première classe , mais il est à noter que les ascenseurs sont rares et qu’il faut bien connaître le quartier pour savoir où y résider à plein temps. En effet le Bairro Alto voisin attire une affluence qui plaira à certains et pourra en ennuyer d’autres... À Vivre...
 
��
 
L’architecture est typique de Lisbonne, on pourra l’apprécier à Rua das Chagas, rua da Emenda, rua Ivens ou autour de places comme celle de S. Carlos et das Belas Artes aussi. 
 
Les appartements sont cependant chers, les chambres d’hôtes, les locations de courte durée s’arrachent auprès des touristes et en font pourtant de bons investissements. 
 
 
 
A long terme les prix pourront stagner vu Chiado être en train de connaître la plus haute inflation de la ville. De plus, d’autres quartiers également intéressants sont en plein développement et pourront rivaliser avec Chiado compte tenu du risque pour ce quartier d’une survalorisation conséquence de l’offre mince.
 

 

Le quartier le plus connu de Lisbonne, là où la révolution de 1974 a débuté au largo do Carmo et où ironiquement tout le monde veut désormais acheter.
 
 
Rua Garrett et son fameux café Brasileira avec la très photographiée statue de Fernando Pessoa fait écho �� une grande partie de l’histoire de la ville que des auteurs comme Eça de Queirós n��ont cessé de narrer. Aux XIXe et début XXe s., la vie artistique et sociale de la capitale se concentrait ici. Des clubs élitistes tels que Turf, réservé aux hommes, ont gardé leur adresse dans le quartier pour ce qu'il représente d’exclusif.
 
 
 
Aujourd’hui, toutefois, l��ambiance y est l��gèrement différente, des enseignes tels que Zara, Benetton, H&M, Apple, Swarovsky  ou les meilleurs glaces du monde, Santini, ont ouvert leurs portes pour en faire un quartier commercial à visiter le week-end pour le plus grand nombre. Il est vrai qu’on y trouve des appartements de première classe , mais il est à noter que les ascenseurs sont rares et qu’il faut bien connaître le quartier pour savoir où y résider à plein temps. En effet le Bairro Alto voisin attire une affluence qui plaira à certains et pourra en ennuyer d’autres... À Vivre...
 
��
 
L’architecture est typique de Lisbonne, on pourra l’apprécier à Rua das Chagas, rua da Emenda, rua Ivens ou autour de places comme celle de S. Carlos et das Belas Artes aussi. 
 
Les appartements sont cependant chers, les chambres d’hôtes, les locations de courte durée s’arrachent auprès des touristes et en font pourtant de bons investissements. 
 
 
 
A long terme les prix pourront stagner vu Chiado être en train de connaître la plus haute inflation de la ville. De plus, d’autres quartiers également intéressants sont en plein développement et pourront rivaliser avec Chiado compte tenu du risque pour ce quartier d’une survalorisation conséquence de l’offre mince.
 

 

ATTENTION Ce site utilise des cookies. En naviguant sur le site, vous consentez à son utilisation. En savoir plus sur le utilisation des cookies.

AccepterComment configurer